L’impact du Covid-19 sur les personnes âgées

La pandémie de Covid-19 a eu des effets drastiques, particulièrement auprès des personnes âgées à travers le monde. Les mesures sanitaires appliquées en vue de limiter la propagation du virus n’ont eu pour effet qu’aggraver la situation de cette catégorie de la population. Aux impacts du Covid sur les personnes âgées, on notera : une dégradation du niveau de vie, un sentiment d’isolement et d’abandon, un retrait des services sociaux et une augmentation du syndrome de glissement.

 

La dégradation du niveau de santé

Les risques sanitaires et la mortalité liés au Covid-19 résultent des maladies chroniques. En dépit des traitements anticipés pour protéger les personnes fragiles de la pandémie, ces maladies chroniques créent à leur tour d’autres problèmes de santé. La majorité des personnes âgées, susceptibles d’être contaminées par le coronavirus, sont ceux vivant dans les maisons de retraite. En Italie, par exemple, on recense 6 773 personnes mortes dans les maisons de retraite en 2020 dont 40 % sont liés au Covid-19. Le nombre de cas dans les maisons de retraite résulte surtout du non-respect des normes de soins et du manque de personnel au sein des établissements. Selon les médecins, un enfermement sur le long terme peut nuire à l’état de santé des seniors. Certains patients ont perdu la faculté de se tenir debout ou de se nourrir aisément tout au long du confinement.

 

Le sentiment d’isolement social et d’abandon

Dans de nombreux pays, la satisfaction de leurs besoins était une source de préoccupation pour les personnes âgées, notamment pour ceux qui ne bénéficient pas du soutien de leurs proches. De plus, ils n’ont pas pu se tourner vers la technologie pour maintenir le contact en raison de l’absence de moyens ou du manque de formation concernant l’usage du numérique. Dans les maisons de retraite, les individus déclarés positifs se sont retrouvés isolés du reste des résidents, ce qui renforce cet effet d’abandon. Les dispositions adoptées vis-à-vis des personnes âgées étaient certes des mesures d’urgence, mais elles se révèlent non appropriées étant donné l’importance du lien social.

 

Le retrait des services aux personnes âgées

Pour les personnes qui dépendent des services sociaux ou qui suivent des soins thérapeutiques, la distanciation sociale a créé des complications. En effet, certains services d’assistance n’étaient disponibles que pour une durée limitée ou même complètement en retrait. Bien que certains aient pu compter sur le soutien de leur famille, d’autres se sont retrouvés sans aide avec des ressources insuffisantes pour faire appel à des services alternatifs.

 

Une hausse du syndrome de glissement

Le syndrome de glissement se caractérise par une dégradation de l’état de santé auquel s’ajoute une perte de l’envie de vivre, au point de se laisser mourir. Une étude menée au sein d’un établissement de retraite a révélé des cas de suicide ainsi qu’une perte de poids chez les résidents.Ce changement s’explique par une réduction des interactions sociales et la suppression des visites familiales. Il y a eu énormément de décès dus à des syndromes de glissement, et non à cause du Covid-19 en lui-même. Consultez https://santors.fr pour trouver des solutions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.